Comptabilité ostéopathe

Comptabilité ostéopathe

Vous êtes ostéopathe nouvellement installé ? Vous exercez depuis plusieurs années ? Quelle que  soit votre expérience, l’exercice en libéral implique le respect de contraintes comptables à faible valeur ajoutée. Vous souhaitez consacrer davantage de temps au développement de votre cabinet médical plutôt qu’à la gestion administrative de votre activité ?

Vous souhaitez optimiser votre rémunération…? Nous avons développé une solution comptable adaptée, dédiée aux ostéopathes combinant suivi régulier, efficacité et simplicité.

Ostéopathes en libéral : confiez-nous votre comptabilité, notre métier c’est la santé !

Découvrez notre offre

Comptabilité ostéo


Ils nous font confiance

La comptabilité des Ostéopathes

On dénombre plus de 12 000 ostéopathes installés en France en 2014 en cabinet médical. A ce nombre viennent s’ajouter les Kinés-ostéopathes (environ 7500) et les médecins-ostéopathes (environ 1700). Pour exercer en France, le praticien doit au préalable demander l’usage du titre auprès de l’ARS de son département (Agence Régionale de Santé) qui lui délivrera son numéro Adeli. Quelle que soit votre spécialité, quelle que soit votre approche, la majorité des praticiens de santé exerce en libéral pour traiter les différents troubles fonctionnels de l’organisme.

Obligations comptables des ostéopathes

Les ostéopathes qui exercent en libéral peuvent prétendre au régime BNC ou Micro-BNC.

S’ils perçoivent une montant d’honoraires inférieur à 33 200€ (calculé au prorata sur une année entière), ils sont alors éligibles au régime Micro-BNC. Ce régime à certains avantages et fait bénéficier de simplifications comptables et fiscales : il dispense de tenir une comptabilité aussi poussée que pour les BNC, seule la 2042 (déclaration des revenus) est à remplir, ainsi une 2035 n’est pas nécessaire. De plus, les charges son calculées par un abattement de 34% des recettes, cela est donc assez avantageux quand on commence son activité et que l’on a peu de dépenses professionnelles.

Au delà de ces 33 200€, le praticien ostéopathe est systématiquement sous le régime de la déclaration contrôlée. C’est à dire qu’il doit tenir une comptabilité complète de type « recette-dépense », appelée aussi une comptabilité de trésorerie, remplir un livres comptables obligatoires qui comprend : un livre journal des recettes et des dépenses, un registre des immobilisations et des amortissements pour ensuite remplir une déclaration 2035. Cette déclaration est très importante et n’est pas la plus facile à remplir, faire appel à un expert-comptable prend alors tout son sens.

Pourquoi avoir recours à un cabinet comptable pour son activité d’ostéopathe en libéral ?

Il y a de nombreux avantages pour vous, ostéopathe, de faire appel à un comptable pour la gestion comptable de votre activité. Tout d’abord un gain de temps considérable : le comptable s’occupe de remplir à votre place toutes vos obligations comptable ainsi que vos tâches administratives.

Maîtrisant parfaitement les spécificités de votre métier, votre conseiller comptable dédié traitera l’ensemble des informations et répondra directement à toutes vos questions. Il tiendra votre comptabilité à jour, il procédera à l’ensemble de vos déclarations légales (2035, URSSAF, Carpimko, Aga…), il optimisera votre fiscalité (frais déductibles, indemnités kilométriques, crédit impôt formation…).  Pour mieux vous conseiller et vous permettre de payer moins d’impôt, il suivra régulièrement votre activité tout au long de l’année et vous avertira du franchissement des différents seuils d’imposition.

En souscrivant à l’une de nos offres  « tout compris » vous vous recentrez sur votre cœur de métier. Nous gérons toutes votre comptabilité de A à Z à un prix attractif (l’optimisation de nos procédés nous permet de vous proposer des tarifs jusqu’à 30% moins cher). Chaque mois ou chaque trimestre, vous nous transmettez vos documents par mail ou par courrier.

En moyenne, les ostéopathes libéraux encaissent 57 000€ par an et ont une rémunération annuelle de 26000 € soit 2166 € par mois avant impôt sur le revenu (statistiques année 2012). Les charges sociales représentent le poste de dépenses le plus important à supporter pour les praticiens, environ 27% des charges totales de l’exercice. Obligatoirement cotisant à l’Urssaf et à la Carpimko (ou à la Cipav), il est fortement conseillé aux ostéopathes de souscrire à des organismes complémentaires pour anticiper l’avenir et se couvrir contre des risques éventuels (mutuelle, prévoyance, retraite).

Comme pour les autres professions médicales de santé, les ostéopathes libéraux sont tenus d’accomplir des tâches administratives et comptables contraignantes pour la gestion de leur cabinet de leur compta : quel montant pour ma 2035, quelle affectation dans les comptes, quelle cotisation à payer ? Les enjeux sont importants car ils visent directement votre rémunération, vos impôts à payer et vos charges sociales à supporter. Pour vous permettre d’exercer sereinement, nous avons développé en collaboration étroite avec d’autres praticiens de santé en libéral, une méthodologie simple et efficace pour vous décharger de toutes vos contraintes administratives.

Pour vous permettre de tester nos services sans risque, nous vous proposons la garantie « satisfait ou remboursé ». Vous souhaitez bénéficier de nos prestations défiscalisables ? Contactez-nous, nous répondrons à toutes vos questions sur notre solution de comptabilité en ligne pour les ostéopathes. Confiez-nous votre compta médical, et consacrez-vous à votre métier et au quotidien de votre cabinet médical.