Frais de déplacement domicile-travail : y a-t-il une limite ?

comptasanteActualités

déduction frais de déplacementVous êtes praticiens de santé en libéral, médecin, infirmière, kiné…. n’exerçant pas à votre domicile, vous vous déplacez donc que cela soit à votre cabinet tous les jours ou directement chez vos patients. Les frais engagés dans ces déplacements sont donc bien sûr à intégrer dans votre comptabilité en déduction de votre chiffre d’affaires.

Attention cependant à ne pas en faire trop ! En effet, les frais de trajets maison-cabinet (ou lieu de travail) sont considérés comme frais professionnels intégralement déductibles par l’administration fiscale dès lors que le lieu d’exercice n’est pas anormalement éloigné de votre domicile. Anormalement ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Décryptage …

Le chiffre à garder en tête : 40 kilomètres

L’administration fiscale estime que la distance domicile – lieu de travail ne devrait pas excéder 40 kilomètres, ainsi les frais engagés à déduire sont ceux restant en dessous de cette limite des 40km. Au-delà la distance est considérée comme anormale et les frais de transport ne sont pas déductibles.

Votre cabinet est tout de même au-delà de 40 km de votre domicile mais vous avez une bonne raison (circonstances personnelles ou professionnelles, état de santé des intéressés, problème de scolarisation des enfants, localisation du travail du conjoint…) ? Vous pourrez déduire la partie engagée au-delà des 40 km sous réserve de fournir une raison et un justificatif.

Et en cas de covoiturage ?

Vous bénéficiez d’une exonération d’impôts sur le revenu pour les remboursements perçu du covoituré dès l’instant que vous lui refacturez uniquement sa quote-part de frais. Cette dernière s’élève strictement aux frais directement liés à cette prestation. En contre partie, seul le montant des frais restant à votre charge peut être réduit dans votre compta. (plus d’info sur le covoiturage sur notre article du blog dédié)