URSSAF, mon amour … !

comptasanteActualités

Micro-BNC ou BNC

 

Qu’est-ce que l’URSSAF ? Bientôt ou déjà praticien de Santé en libéral, vous avez entendu parler de l’URSSAF. Cette entité bien obscure qui vous envoi des courriers tout aussi incompréhensible que son rôle… L’URSSAF, c’est l’Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiale.

 

Votre inscription à l’URSSAF est obligatoire dans les 8 jours qui suivent votre installation (cela vaut aussi pour un replacement, bref pour tout exercice de votre profession, même si vous continuez d’exercer en structure en tant que salarié, à l’hôpital par exemple). A partir du moment où vous exercez en libéral, vous devez vous inscrire à l’URSSAF. Si vous êtes remplaçant, nous vous conseillons de vous inscrire avant même de débuter vos remplacements.

A quoi sert l’URSSAF ?

Cette structure va calculer vos cotisations sociales ; Ces cotisations comprennent les cotisations d’allocations familiale, celles de l’assurance-maladie, la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale) et la CSG (contribution sociale généralisée). Les cotisations que vous demande l’URSSAF permettront donc de financer la prise en charge de vos soins médicaux si vous tombez malades, vos indemnités en cas d’arrêt maladie, le paiement des retraites et des allocations familiales.

Pour faire court, lorsque vous êtes employé en tant que salarié, vous payer l’impôt sur le revenu et votre employeur paie (à votre place) les charges sociales. Cela correspond à la différence entre le salaire « brut » et le salaire « net ».

Mais à partir du moment où vous décider d’exercer en libéral, vous êtes sous le régime d’ « Entreprise Individuelle », votre entreprise c’est « vous » qui exercez votre profession, vous êtes votre propre employeur. Vous êtes donc dans l’obligation de payer les deux : l’impôt sur le revenu et vos charges sociales (les fameuses cotisations URSSAF).

Mais, au final, je paie combien ?

Les 2 première années d’exercice, le montant des cotisations est basé sur un forfait (on dit le montant est forfaitaire). Comme l’URSSAF ne connait pas revenus de la 1ere année (car elle n’a pas encore reçu votre déclaration 2035, la synthèse de vos revenus professionnels), elle ne peut donc pas calculer vos cotisations réelles. L’URSSAF se base donc sur un pourcentage d’un forfait (basé sur le smic). Les années suivantes, le prélèvement de vos cotisations est calculé en fonction de vos bénéfices prévisionnels puis réajusté enfin d’année avec les montants exactes de vos revenus*

*Là intervient votre comptable Compta Santé en vous indiquant les montants à mettre de côté pour éviter d’être pris au dépourvu au moment des appels à cotisations de fin d’année et des années suivantes !

L’info en + : il est possible de négocier avec l’URSSAF le montant de prélèvements, si votre activité se voit évoluer de façon importante à la hausse ou à la baisse, si vous pensez gagner peu ou au contraire beaucoup. Il suffit juste de leur faire part de vos prévisions et ils adapteront les montants prévisionnels.