🔀 Passer de BNC à SELARL, cela vaut-il vraiment le coup ?

22 septembre, 2021
SELARL-comptasante

Vous souhaitez payer moins d’impôts ? Réduire vos charges sociales ? Optimiser votre rémunération ? Vous dégager une trésorerie importante ? La SELARL peut être la bonne solution.

Dans la vie d’un praticien libéral, il peut se poser la question du passage en SELARL. Mais une SELARL c’est quoi ? C’est une Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limité. C’est un statut que vous pouvez choisir pour exercer en libéral, afin de payer moins d’impôt. Cependant, le passage du statut BNC « classique » au statut de SELARL n’est pas à envisager à la légère car il est lourd administrativement, et conseillé uniquement pour les praticiens ayant en BNC supérieur 70 000€ /an.

Pour quel profil de praticien ?

L’exercice en SELARL s’adresse généralement à des praticiens ayant un résultat BNC supérieur à 70 000 €. Il peut néanmoins y avoir des cas, où le BNC n’atteint pas 70 000€ mais que le passage en SELARL est tout de même recommandé. Nous contacter pour en savoir plus.

Comment savoir si c’est opportun ?

Tout dépend de votre train de vie et de votre rémunération.

Si l’écart entre votre niveau de vie (loyer, emprunt maison, nourriture, vacances… et impôts personnels) et votre rémunération est important, passer du BNC à la SELARL peut être opportun.

Ex : votre BNC s’élève à 100 000 € par an et vous n’avez besoin pour assurer votre train de vie que de 70 000 € , alors le passage en SELARL peut être opportun.
A l’inverse si votre BNC s’élève à 100 000 € par an et que vous avez besoin de 90 000 € pour assurer votre train de vie, l’écart n’est pas suffisamment significatif et le passage en SELARL ne parait pas opportun.

Plus l’écart entre votre niveau de vie et votre résultat BNC est important, plus le passage en SELARL devient avantageux.

Les principaux avantages

• Diminuer votre imposition et vos charges sociales

Lorsque vous exercez en BNC votre base d’imposition correspond à votre résultat de l’année (par exemple 100 000€). Base d’imposition = 100 000 €
Si vous n’avez besoin que de 70 000 € pour assurer votre train de vie, nous retiendrons ce montant en « rémunération de gérance. ».
Base d’imposition = 63 000 € (abattement complémentaire de 10% appliqué)

Nous pouvons donc vous accompagner pour déterminer avec vous le montant dont vous avez besoin pour assurer votre niveau de vie afin de réduire votre base d’imposition.

• Réduire vos charges sociales

Comme pour l’imposition, la même mécanique s’applique pour les charges sociales. La base de calcul des charges sociales sera calculée sur la rémunération de gérance (70 000 €) et non le résultat BNC (100 000 €)

• Se dégager de la trésorerie personnelle

Nous avons développé au sein de Comptasanté un montage spécifique permettant de faire racheter votre propre patientèle BNC par votre propre SELARL. Vous vous dégagerez ainsi du « cash » de manière conséquente pour vos projets (maison, voyages… mais aussi investissement SCPI, donation, retraite…).

Si vous décidez de passer SELARL, notre cellule spécialisée pourra vous accompagner pour partager notre expertise et vous proposer un montage optimisé.

Les principaux inconvénients

• Coût de la création
• Lourdeur administrative… Mais, notre cellule spécialisée SELARL s’occupe de tout !

En résumé, la SELARL est une forme juridique qui peut vous permettre de payer moins d’impôts si vous avez de gros revenus BNC (plus de 70K), néanmoins, avant de vous lancer, veillez à bien calculer le montant de cet impôt en BNC vs. SELARL et bien prendre conscience du poids administratif plus lourd d’une SELARL comparé à un simple régime BNC.

Autour du même thème

Suggestions recommandées