MICRO-BNC : attention piège !

comptasanteActualités

MICRO-BNC : conseil et expertise

Vous avez peut-être eu connaissance de l’évolution du seuil du MICRO-BNC (nouvelle loi de finance de 2018 applicable à compter de votre exercice 2017). En effet celui-ci a doublé.

Sachez que nous avons bien pris en considération cette évolution législative au sein de notre cabinet.

 

ATTENTION PIEGE :

Bien que le régime du MICRO-BNC permette une simplification administrative, ce régime n’est pas nécessairement le plus avantageux : l’application de ce dispositif peut vous conduire à payer bien plus d’impôts et de cotisations sociales. Il est important de ne pas se précipiter.

Nous avons établi le comparatif ci-dessous à partir des statistiques moyennes de 3 professions (orthophoniste, kiné et infirmière idel). Systématiquement, le régime du réel est nettement plus avantageux et le régime du Micro conduirait les praticiens à payer beaucoup d’impôts et de charges sociales.


Ce tableau est fourni à titre indicatif à partir des moyennes de la profession. Il ne peut en aucun cas se substituer à une analyse individuelle.

 

SOLUTION COMPTA SANTE:

Grace au suivi de votre comptabilité par notre cabinet, nous pourrons comparer votre « Résultat REEL 2035 » / « Résultat MICRO-BNC ». Nous examinons actuellement tous les dossiers de nos clients praticiens de santé susceptibles d’être impactés par cette nouvelle mesure et revenons vers eux pour leur proposer la solution la plus avantageuse.

Nous vous informons par ailleurs qu’il demeure un flou de l’administration fiscale quant au formalisme à respecter. Afin de préserver vos avantages, nous prendrons contact, si nécessaire, avec vos SIE.

Contactez-nous au 02 40 34 57 37  ou sur contact@comptasante.fr

 

Teasing : un outil de calcul du MICRO est à l’étude chez Compta Santé ! Il permettra de répondre aux questions suivantes :

  • quelle sera ma base imposable en MICRO BNC ? Et celle en BNC (selon les statistiques de la profession)?
  • quel est donc le régime le plus avantageux ?
  • quel serait mon gain d’impôts ? Et celui de l’urssaf ?

Tenez-vous prêts !